Filtrer par

Retraite & Prévoyance

L'épargne retraite

La complexité du système de retraite Français relève aujourd’hui d’un constat et ne fait plus débat. La retraite des générations futures au-delà des débats idéologiques, des comptes d’apothicaire et des confitures électoraliste est aujourd'hui une réelle préoccupation de tous les actifs Français. Cela s'explique par l’instabilité d’un système à l’agonie maintenu en vie artificiellement depuis bien trop longtemps. Au fil des années, la superposition des rustines et des pansements pour tenter de maintenir en vie ce malade agonisant a rendu le système de retraite français complexe et incompréhensible. De plus, le fait que très peu d'actifs savent ce qui les attend réellement et ne savent pas non plus ce qu'il faut faire afin de la préparer et de l’anticiper au mieux rendant le sujet anxiogène et explosif.

Tout le monde s’accorde à dire qu’il est nécessaire d’agir et de se préparer un complément de retraite, afin de combler la baisse des revenus. Mais agir comment et pour qui, les intérêts particuliers pesant toujours plus lourd dans la balance face aux intérêts collectifs d’une population qui se désocialise et s’individualise, il est peut-être temps de reprendre à notre compte une phrase rentrée dans l’histoire grâce à John Fidzgerald Kennedy en 1961 «Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays,..., mais demandez vous ce que nous pouvons faire ensemble, pour la liberté de l’Homme», la guerre froide est loin dernière nous, mais n’avons nous pas bradé notre liberté pour accéder au confort d’un assistanat étatique infantilisant.

Je pense qu’il est necessaire de reprendre à notre compte un autre vers rendu célèbre par Jean de La Fontaine dans la fable du Chartier embourbé de 1668 « Aide toi, le ciel t’aidera » qui nous rappelle qu’il est préférable d’agir pour avancer au lieu de se plaindre et de rester inactif.

Il est nécessaire que chacun reprenne les reines de sa destinée, se construise un avenir et s’assure une retraite descente. Pour ce faire, il est nécessaire d’agir, il apparaît inévitable de connaître et de comprendre les différents mécanismes à notre disposition afin de préparer sa future retraite, ou tous simplement de demander conseil.

En plus des régimes obligatoires et les régimes de retraite complémentaire obligatoires, les assurés ont la possibilité de souscrire à des régimes facultatifs afin d'améliorer leurs revenus au jour de leur départ en retraite. Ces régimes facultatifs sont encouragés par des mesures fiscales. Il est possible de souscrire une épargne-retraite collective ou individuelle.

- PERP

- PER individuel

- PER collectif

- PER obligatoire

- PERCO

- Article 39

- Article 83

- Contrat Madelin

La prévoyance

La prévoyance

On entend par prévoyance l’ensemble des dispositifs (contrats et garanties) qui couvrent les risques liés à la personne en cas d’arrêt de travail. Ce dernier peut être temporaire ou définitif : accidents de la vie quotidienne ou maladies causant une incapacité de travail, une invalidité, ou un décès. Quel que soit l’événement, l’intérêt des contrats de prévoyance est d'assurer le maintien des revenus de la personne et de sa famille. La prévoyance permet donc de se prémunir contre les aléas de la vie liés à la personne, tant à titre particulier que professionnel (contrat collectif de prévoyance).

La prévoyance est une protection sociale qui complète celle du régime obligatoire. La Sécurité sociale prévoyant des indemnités pour chacun de ces risques, mais ne couvrant pas totalement le manque à gagner qui pourrait en résulter pour l’assuré et notamment pour le travailleur non salarié.

Contrairement à la mutuelle santé, dont le rôle est de compléter le remboursement de la Sécurité sociale uniquement sur la partie soin (après un accident par exemple), la prévoyance permet de prévoir une aide financière dans le quotidien de l’assuré.

Contrairement à la mutuelle santé, la prévoyance est une protection qui complète celle du régime obligatoire. Ces dispositifs assurantiels permettent de prendre des mesures pour se prémunir contre les conséquences d’événements imprévisibles également appelés (aléas de la vie) et ainsi préserver ses proches en cas de décès, d’invalidité ou d’incapacité et de maintenir son niveau de vie en cas d’impossibilité de travailler.

La prévoyance couvre deux grands domaines de risques :

• Décès ; Incapacité ; Invalidité ; Dépendance L’interruption ou la suspension totale de l’activité professionnelle suite à un aléa de la vie, et de ce fait les revenus de l’assuré :

- En cas de décès, la prestation correspond à un capital décès, au financement des obsèques, une rente versée au conjoint survivant ou rente éducation (adressée aux enfants survivants, pour le financement de leurs études par exemple).

- En cas d’incapacité (arrêt de travail temporaire ou définitif), les indemnités journalières permettent à l’assuré de maintenir un revenu pendant une durée maximale de trois ans.

- En cas d’invalidité, une rente ou pension d'invalidité permettra de compenser la perte de revenus, jusqu’à la retraite si nécessaire.

• Les frais médicaux générés lors d’une hospitalisation, de consultations, d’analyses (maladie, maternité…).

En cas de réalisation effective du risque, les prestations sont versées.

Il est possible de souscrire différents contrats de prévoyance afin de répondre au besoin de chacun, en fonction de sa situation professionnelle.

- Assurance décès

- Assurance perte de salaire

- Assurance dépendance et perte d’autonomie

- Assurance prévoyance des salariés

- Assurance femme et homme clé

- Assurance frais généraux

- Assurance emprunteur

Retraite & Prévoyance

Il y a 1 produit.

Affichage de 1 - 1 du 1 d'élément(s)